l’Association suisse des infrastructures de réseau pour la communication, l’énergie, les transports et les TIC
 

Bienvenue

SNiv – Association suisse des infrastructures de réseau
pour la communication, l’énergie, les transports et les TIC
 

Une association pour tous

En tant qu’association sectorielle, l’Association suisse des infrastructures de réseau pour la communication, l’énergie, les transports et les TIC («SNiv») s’engage pour les entreprises suisses qui planifient, construisent et exploitent des infrastructures de communication, d’énergie, de transport et de TIC.

En Suisse, des associations sectorielles actives constituent la base pour la mise en place et le développement durable des métiers.

SNiv est une telle association se composant d’entreprises responsables qui s’engagent pour la formation et le perfectionnement, des conditions de travail équitables et toute la branche.

Fondation d’association

Le 27 novembre 2014 marque la création réussie de la SNiv – Association suisse des infrastructures de réseau pour la communication, l’énergie, les transports et les TIC. Vous trouvez des informations complémentaires sur ces pages.

Une première CCT pour toute la branche

Le 14 décembre, syndicom a conclu une convention collective de travail (CCT) avec les associations patronales AELC et SNiv pour la branche Infrastructure de réseau. La CCT entrera en vigueur le 1er juillet 2016. Quelque 70 entreprises, qui comptent près de 4'000 employé-e-s, y seront soumises. Les partenaires sociaux poursuivent l’objectif commun de déclarer la CCT de force obligatoire pour garantir à tous les employé-e-s de la branche de bonnes conditions de travail et placer les entreprises sur un pied d’égalité.

Le développement rapide d’un réseau de fibre optique hautement performant sur tout le territoire est essentiel pour que la Suisse reste le pays le plus compétitif au monde. Swisscom investit à lui seul plusieurs milliards de francs dans le déploiement de la fibre optique. De plus, des entreprises d’approvisionnement en électricité investissent elles aussi des sommes importantes dans un réseau à haute tension redondant et donc fiable, qui doit répondre en particulier aux exigences posées par les nouvelles énergies renouvelables (éolien et solaire). Enfin, des entreprises ferroviaires investissent des milliards de francs dans des projets d’infrastructure, par exemple Léman 2030 ou la gare de Lausanne. Le volume élevé de mandats a entraîné un boom dans la branche de l’infrastructure de réseau. D’où son attrait non seulement pour les entreprises sérieuses, mais aussi pour des entreprises nationales et étrangères qui veulent s’approprier une tranche du gâteau avec des moyens déloyaux, tels que la sous-enchère salariale et le dumping social.

C’est pourquoi des discussions intenses ont été menées pendant deux ans entre syndicom et divers employeurs de la branche Infrastructure de réseau. Ces discussions ont abouti à la mise sur pied d’un partenariat social entre syndicom et l’Association suisse des infrastructures (SNiv), ainsi qu’avec l’Association des Entreprises d’installation de Lignes aériennes et de Câbles (AELC).

Déclaration de force obligatoire en point de mire

La CCT pour la banche Infrastructure de réseau entrera en vigueur le 1er juillet 2016. Y seront soumises près de 70 entreprises qui comptent quelque 4'000 salarié-e-s, principalement actifs dans les secteurs suivants: planification, construction et entretien d’installations d’infrastructure de réseau dans les domaines Energie, Télécom, Transport et Technique de transport.

Les CCT de branche ne déploient leur plein effet que lorsqu’elles sont déclarées de force obligatoire générale. Les partenaires sociaux attendent donc du Conseil fédéral qu’il déclare de force obligatoire la CCT Infrastructure de réseau l’année prochaine. Car des standards identiques en matière de conditions de travail servent aussi bien aux entreprises qu’aux employé-e-s: aux premières, elles assurent un avenir durable; aux seconds, des salaires équitables et des conditions de travail décentes.

Berne, le 15 décembre 2015

Convention collective de travail pour la branche Infrastructure de réseau

Le 1er octobre, le Conseil fédéral a déclaré de force obligatoire la convention collective de travail (CCT) Infrastructure de réseau. Cela signifie que les dispositions de la déclaration de force obligatoire doivent être respectées impérativement non seulement par toutes les entreprises suisses, mais aussi par tous les prestataires étrangers qui travaillent en Suisse dans le domaine de l’infrastructure de réseau. Plus d'informations: http://netz.vollzug.ch

Convention collective de travail
Flyer CCT

Devenir membre et informations pour sur les apprentissages? Voici les nouvelles brochures de la SNiv

Devenir membre maintenant et façonner la branche

Avez-vous des questions?

Notre secrétariat et notre président se tiennent volontiers à votre disposition pour répondre à vos questions.

formulaire de contact

Ein Beruf – drei Fachbereiche

Un métier - trois différents axes

La formation d’électricien de réseau présente trois spécialités différentes (axes)...

plus d'informations

<